Suivez les actualités du crédit et du regroupement de crédits.

Après avoir longtemps été considéré comme une valeur refuge, depuis la crise de 2007, l’immobilier laisse désormais sceptique. Pourtant, à ce jour, plusieurs facteurs (prix de l’immobilier, taux d’intérêt immobilier) jouent en faveur des investisseurs.

Si 2014 a été une année très calme pour le marché immobilier, les observateurs et les professionnelles prévoient un retournement de la tendance pour 2015, tant dans l’ancien que dans le neuf.

Avec des taux d’intérêt historiquement bas et des conditions de financement exceptionnelles, un crédit immobilier sur 30 ans n’a plus de sens et ne représente pas d’intérêt pour l’emprunteur.

Selon une récente étude, 58 % des Français sont propriétaires de leur logement. Un taux de propriétaire qui stagne depuis 4 ans.

Selon une récente étude, les observateurs estiment que moins d’un emprunteur propriétaire sur quatre a effectué une demande de rachat de crédit immobilier en 2014. Une tendance étonnante, alors que les taux d’intérêts poursuivent leur recul en 2015.

En ce début d’année, si la baisse des taux d’intérêt immobilier a permis d’optimiser la capacité d’emprunt des ménages, elle a aussi rendu éligible certains emprunteurs propriétaires au regroupement de crédits immobiliers.

Selon une récente étude publiée par les professionnels de l’immobilier, depuis 1999, le pouvoir d’achat immobilier a été divisé par deux dans les très grandes métropoles Françaises.

La conjoncture socio-économique a fortement impacté le marché du crédit immobilier. Selon une récente étude, en 2014, pour obtenir un prêt immobilier, il faut disposer de confortables revenus et d’un apport personnel important.

La renégociation de crédit, tous les emprunteurs en parlent, tous se demandent si cette opération présente un intérêt ? Voici quelques réponses selon de la première chaine.

En ce début novembre, les taux d’intérêts des crédits immobiliers sont de nouveau orientés à la baisse. Une nouvelle opportunité pour les emprunteurs qui souhaitent opter pour le regroupement de crédit immobilier.